" />
Semex France
Que vous ayez 5000, 500 ou 50 vaches, SEMEX MARCHE PARTOUT !
SEMEX développe et commercialise des produits et services
génétiques canadiens pour permettre aux éleveurs bovins
d'obtenir des vaches rentables et durables.
taureaux Semex
accueil > actualités > brèves
Les brèves Semex

Retour sur la Journée Semexcel du Finistère - 02 avril 2010

Journée Semexcel en Finistère.


Guillaume Ménard lors de sa présentation aux éleveurs.

Résultats éprouvés et génomique naissante.

Guillaume Ménard, Conseiller à l’expertise en génétique au CIAQ, et Robert Chabot, éleveur propriétaire de la Ferme Belfast ainsi que copropriétaire au groupe Génibeq, sont intervenus au cours des 4 journées Semexcel itinérantes du mois de février. Leurs exposés ont permis de faire le point sur les orientations des deux entreprises, tandis que le second volet de chaque journée s’est déroulé en ferme.

L’exposé dense de Guillaume Ménard a clairement montré l’implication de l’Alliance Semex dans la sélection génomique des taureaux et l’utilisation sur le terrain de jeunes mâles génotypés. Cette technique encore récente permet déjà de réaliser des économies sur les achats de taureaux en se passant du 10% moins intéressant tout en conservant les fondamentaux du testage sur descendance pour les 90% retenus. En complément de son catalogue des taureaux indexés (Mr Burns, Knowledge, Ashlar, Denzel, Bolivia, …), l’Alliance Semex invite aussi les éleveurs à utiliser les meilleurs des jeunes taureaux génotypés (Génomax) afin d’accélérer le progrès génétique. À ce propos, deux mises en garde ont toutefois été émises par Guillaume Ménard. D’abord, concentrer son choix de jeunes taureaux génotypés sur les objectifs propres à l’élevage. Ensuite, ne pas se focaliser sur un pedigree qui semble intéressant, mais avoir recours à plusieurs Génomax sur une même période (Brawler, Lavanguard, Artie-Red, Attic…).


Dominique Carmouet (animateur de la journée) et Robert Chabot.
Robert Chabot a très simplement replacé ses investissements individuels et collectifs dans le contexte laitier propre au Canada. Délibérément acheteur d’animaux hautement spéculatifs, il a posé les bases d’un choix génétique et d’une collaboration efficaces à quatre collaborateurs. Robert Chabot a clairement associé la rigueur qu’impose le marché, à la part de chance qui demeure en matière d’élevage et de sélection. Rappelons que le groupe Génibeq a été copropriétaire de Braedale Baler Twine, mère de Braedale Goldwyn.



En Finistère, la matinée a rassemblé 125 éleveurs en salle. L’après-midi a été consacré à quelques exercices pratiques suivis avec la plus grande attention par un auditoire qui avait doublé. Le Gaec des Lys (Alain, Anne et Pascal Ollivier à Lanmeur) ainsi que les agents SEMEX France de la région, avaient préparé quelque 25 vaches au meilleur stade sur les 70 que compte le troupeau afin de mettre en évidence le travail réalisé ces dernières années. Une dizaine d’entre elles a été sortie des logettes afin d’être soumise à l’appréciation de Robert Chabot pour la description morphologique puis aux conseils en accouplements de Guillaume Ménard. Des Talent, Goldwyn, Lyster, Spirte et surtout un trio de Final Cut ont constitué le point d’orgues de cet atelier attentivement suivi.


Lys Adia (Goldwyn x Morty)


Holstein International de Juin 2010 avec Lys Adia en page de couverture.

Le Gaec des Lys est le naisseur de Lys Adia (Goldwyn x Morty), Réserve Grande Championne du National d’Allemagne 2009. Ses résultats ne s’arrêtent pas à cette seule carte de visite. Ses 65% de réussite en première insémination sont à mettre en parallèle avec une moyenne de production de 9500 kg et des inséminations pratiquées à partir du 60e jour. Alors que les frais de reproduction de son groupe de référence s’élevaient respectivement à 8,80 € et 9,00 € pour 1000 litres de lait produits en 2008 et 2009, ceux du Gaec des Lys n’étaient que de 4,40 € et 5,00 €.
Ayant mentionné ses objectifs d’obtenir des animaux productifs et rentables, vieillissants en bonne santé, Pascal Ollivier à fait connaitre à son auditoire, sa satisfaction de travailler avec la génétique SEMEX France : « Etant en premier lieu des producteurs, la rentabilité de l’utilisation de la génétique canadienne se mesure dans le tank à lait et par la longévité du troupeau ! Avoir des animaux d’exposition est pour nous la cerise sur le gâteau. »


Pascal Ollivier lors de la présentation de son élevage.




La présentation des animaux au Gaec des Lys


Guillaume Ménard avec Lys Betsy TB 87 fille de Goldwyn.







L’équipe qui a contribué au succès de la journée.



INFO LEGALES | PLAN DU SITE | LIENS | CONTACTS | Le site peut nécessiter l'utilisation d'ADOBE ACROBAT READER : TELECHARGER LE PLUG IN
© SEMEX FRANCE | design : BLEUPIMENT | développement web developpeur web Lyon : LEONLACOM